22/11/2004

Si t'es de mauvaise humeur t'as qu'à manger des carottes !

Aujourd'hui je baillonnerais le Directeur de Production, avec du scotch crépon à épilation incorporée. Qu'il renifle encore et je lui enfonce deux marqueurs indélébiles dans le nez.
Aujourd'hui je leur laverais bien le cerveau à l'eaude javel pour en extraire la couche de caninisation qui leur permet de supporter les 12 heures quotidiennes au bureau à se faire humilier par un statut social sans queue ni loi. Le monde du cinéma n'est pas glam-rock.
Aujourd'hui je trainerais bien à la maison avec l'Homme de Ma Vie, à accrocher des rideaux entre nous et le monde du dehors, à trouver l'exacte bonne position dans le canapé, à découper des morceaux de tissus pour en faire des bricolis inachevés, à sefaire soupirer le blanc des yeux, à se blottir le coeur.
Aujourd'hui j'ai envie d'une migraine, d'une transformation physique aigue suffisemment impressionnante pour que l'on me renvoit chez moi avec prière de me reposer deux jours avant de revenir en forme de secrétaire de base serville et dévouée.
Aujourd'hui je n'imagine pas qu'il faille attendre que la nuit tombe pour entrevoir le début de la vraie vie.
Les ateliers créatifs devraient être obligatoires dans les offices où sont emprisonnés des gens qui ont autre chose à faire que de travailler sur des tableaux exell.
Aujourd'hui je fais ma rebelle.
Aujourd'hui je fais la gueule pour 8 euros de l'heure.

15:02 Écrit par Julie-tteboussart | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

une autre idée... bon quand on a la haine envers la terre entière que faire ?
Ecouter pour la 10000ème fois un album d'Assassin ou de Rage Agaisnt the machine ou...
Regarder un film de Ken Loach, histoire d'avoir une bonne raison d'avoir les glandes contre le système
Ensuite, moi je suis plutot batterie pour me calmer, mais un bon puching ball peut faire l'affaire...
De toute façon j'ai jamais trop aimé les carottes...

Écrit par : Max Castle | 22/11/2004

dans le contexte actuel je crois qu'il est temps de considérer la nuit comme le jour (on fait l'amour, on ronronne, on court après Lord Brett Sinclair dans les marches de l'escalier de papier) et on met ses mains dans les couleurs) puis la nuit, on rêve de bureau, de PDg, de petits post its dans la tête mais heureusement, des mauvaises nuits, on se réveille toujours!

Écrit par : Milady Renoir | 22/11/2004

On voit ça que tu fais ta rebelle... Il n'y a même plus d'images sur ce blog !

Écrit par : rom | 23/11/2004

les carottes valent mieux que les navets navrée de remettre au gout du jour le navet mais n'avouons pas notre défaite terrassons là en compote !

lili dans la confiote jusqu'au cou

Écrit par : bulles | 23/11/2004

En réponse Frantz, il faut faire le poirier m'a-t-on dit, et regarder la spirale sous un autre angle (et oui, défoncer un mur avant ou après, pourquoi pas?)
Milady, je m'applique depuis tout à l'heure à me fondre dans ce joli principe... et je comprends à présent pourquoi les gens associent jupes en velours et bottes de Pochaontas : c'est le darkness!
Rom', va-t-en télécharger des images graveleuses sur le serveur commun ! va !
Bulles, une soupe aux chouxxx ?

Écrit par : Julie-tte | 23/11/2004

j'y ai bien pensé mais la soupe au choux donne des gaz ! et comme j'ai plus envie de relation avec des extraterrestres

je vais rester dans le registre love avec les tomates mon amour , nuit et jour de dario moreno...

Écrit par : bulles | 24/11/2004

Les commentaires sont fermés.