17/05/2005

Misère et petite victoire (ou la laideur cachée sous fards)

ça tient vraiment à peu de chose, en l'occurrence, elle a baissé les yeux et ça a tout changé.
On ne pouvait pas nous rater, un couple de coccinelles endimanchées à renoncules incorporées. Et le sourire. Et le sourire aussi.
Elle a feint de ne pas nous apercevoir alors que la tornade qui entourait ma jupe lui secouait la frange.
Je le lui aurait bien rendu la monnaie de sa pièce si elle n'avait pas eu le nez fourré dans son porte monnaie.

Illustration : Mona Miclea

14:08 Écrit par Julie-tteboussart | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.