24/08/2005

Nos insomnies

D'une contrariété faire rituel.

Trois nuits par semaine, sans que le jour ne soit compté, Chéri et moi nous réveillons et profitons de l'obscurité pour se parler à l'oreille.
Trois nuit par semaine, une heure durant, nous échangeons des regards tendres et brumeux, mangeons des friandises, regardons un demi film, écoutons Petit qui bat...
Trois nuit par semaine, nos insomnies nous bercent.
Nos moments de grâce.
Et la douceur de se rendormir serrés.

Illustration : Konrad Zagloba

10:43 Écrit par Julie-tteboussart | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

c'est beau et il n'y a rien d'autre à dire
il en a de la chance le petit bout'chou d'avoir une maman comme toi!
tenez-nous au courant!

Écrit par : crassipan | 31/08/2005

Parce qu'il faut bien commencer quelque part...
... Et que ton blog me ravit, Julie-tte... Je m'en vais de ce pas l'enregistrer dans mon "blog-potes" personnel.

Que vos nuits d'insomnie soient porteuses de toujours plus d'amour et de créativité !

BiZouX

Caroline

Écrit par : Caroline | 20/09/2005

Les commentaires sont fermés.